La résidence principale possède plusieurs avantages notamment sur les plans juridique, social et fiscal. Définir l’identité et le statut social d’un individu, obtenir une prime pour ses travaux d’économie d’énergie et bénéficier d’un abattement de 30 % au titre de l’IFI sont quelques-uns de ces avantages.

Avantages de la résidence principale sur les plans juridique et social

Les avantages de la résidence principale sont nombreux sur les plans juridique et social. Synonyme de domicile, la résidence principale est l’habitation habituelle à titre principal d’un ou de plusieurs membres d’une même famille. Elle est différente de la résidence secondaire qui est souvent utilisée de façon temporaire, pendant les vacances par exemple. La résidence principale donne au propriétaire certains droits et engendre des obligations qu’il doit accomplir.

Ainsi, d’un point de vue social, la résidence principale joue un rôle important parce qu’elle définit l’identité (pays, région, village, quartier) et le statut (bourgeois ou ouvrier, rural ou citadin) d’un individu. Elle offre en outre à ce dernier un refuge privé comme le précise le site https://www.optimea-credit.com/



Selon la mairie, habiter dans une résidence principale donne le droit de voter lors des élections, qu’elles soient présidentielles, législatives, municipales ou européennes.

En ce qui concerne les obligations, la résidence principale est considérée par les services fiscaux comme le lieu d’imposition des propriétaires.

Pourquoi devenir propriétaire d’une résidence principale ?

Que la résidence principale soit neuve ou ancienne, elle procure quelques avantages pour son propriétaire. Tout d’abord, devenir propriétaire de son logement assure la sécurité à sa famille et à soi-même, car il n’y a plus de loyer à payer. De même, il est fréquent que les locataires soient expulsés en fin de bail pour une ou plusieurs raisons.

De plus, étant donné que le revenu à la retraite est divisé par deux, il vaut mieux être propriétaire de son toit avant la retraite afin de desserrer la contrainte budgétaire. Pour encourager cela, les crédits immobiliers présentent actuellement des taux d’intérêt relativement bas.

Par ailleurs, le propriétaire d’une résidence principale est libre de rénover son logement ou de réaliser tous types de travaux qu’il juge intéressants sans demander autorisation à une tierce personne.

Les avantages de la résidence principale sur le plan fiscal

En matière de fiscalité, le propriétaire de la résidence principale bénéficie d’au moins quatre avantages.

Prime pour les travaux d’économie d’énergie

Les travaux d’économie d’énergie effectués dans une résidence principale bénéficient d’une prime selon la situation du propriétaire et des dépenses qui ont été faites. Il y a par exemple Ma Prime Renov distribuée par l’ANAH (Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat) et qui est fixée à 20.000 euros par logement sur 5 ans.

Cette prime couvre des travaux relatifs à l’isolation et au chauffage. Pour bénéficier de cette prime, les travaux doivent être réalisés par un professionnel RGE (Reconnu garant de l’environnement).

Abattement de 30 % au titre de l’IFI (Impôt sur la fortune immobilière)

La résidence principale bénéficie d’un abattement de 30 % sur sa valeur vénale réelle au 1er janvier de l’année d’imposition de l’IFI. La valeur vénale étant la valeur obtenue en cas de vente de l’actif, seuls 70 % du prix estimé de la résidence principale sont pris en compte dans le calcul de l’impôt.

Exonération d’impôt sur la plus-value lors de la revente de la résidence principale

Une exonération d’impôt est faite sur la vente d’un immeuble à usage de résidence principale. Elle consiste à ne pas payer la taxe sur la plus-value immobilière, mais à condition de vendre la résidence principale dans un délai d’un an après avoir quitté les lieux. Une autre condition importante à remplir pour profiter de cette exonération est de ne mettre la résidence principale en location ni de la prêter à un membre de sa famille ou à un tiers.

Abattement de 20 % lors du calcul des droits de succession

Lorsque le propriétaire de la résidence principale meurt, sous certaines conditions, le calcul des droits de succession se fait avec un abattement de 20 %.

La mise en location de la résidence principale fait partie également des avantages de la résidence principale. Lorsque cette location est réalisée sur une partie meublée du logement, le revenu est exonéré d’impôt.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here