Dans la vie, il arrive qu’on éprouve un besoin urgent de liquidité pour financer un projet personnel ou professionnel. Le prêt hypothécaire peut être une solution adéquate mais il faut d’abord bien le connaître. En effet, cette solution de financement ne présente que des avantages pour l’emprunteur. Précisions ci-après. 

En quoi consiste le crédit hypothécaire ?

Egalement appelé pret hypothecaire, ce crédit particulier fait partie des solutions de financement proposées par les banques. Il repose sur un principe simple. Le prêteur se réserve le droit de saisir le bien financier en cas de non paiement des mensualités. Il garantit ainsi son remboursement par la revente de cet actif. Le montant du prêt est en principe proportionnel à la valeur nette du bien hypothéqué. Pour le taux d’intérêt, il peut être à taux fixe ou variable. L’hypothèque peut porter sur plusieurs actifs.

Généralement, le montant du prêt représente entre 50% à 70% de la valeur du bien en question. Le prêt concerne souvent l’achat d’un bien ancien et neuf. Il peut néanmoins être sollicité dans le cas d’un investissement immobilier locatif. Pour la durée, celle-ci a bénéficié d’un allongement jusqu’à 20 ans depuis la flambée des prix au m². Néanmoins, la longueur d’un crédit hypothécaire dépasse rarement les 30 ans. Il ne doit surtout pas excéder les 50 ans. Le crédit et l’hypothèque jouissent d’une même durée.

Le règlement de la dernière mensualité avec ce prêt se fera avant que le débiteur atteigne 90 ans. Pour information, ce type de prêt est assimilé à un prêt immobilier depuis 2016. Il donnera lieu à une publication aux services de la publicité foncière. Son prix est principalement constitué par les émoluments du notaire, la TVA et la taxe foncière. Il faut ajouter à cet ensemble la contribution de la sécurité immobilière. Enfin, contracter une assurance emprunteur permet de se protéger en cas de non remboursement des mensualités.

Pourquoi solliciter un crédit hypothécaire ?

Ce crédit peut être intéressant pour baliser la gestion de son patrimoine. Dans ce cas, il s’avère intéressant pour la préparation de la transmission du patrimoine. Le pret hypothecairepeut ainsi servir à financer les droits de succession/donation. Il se prête aussi au financement pour l’acquisition de la nue-propriété. Cette solution de financement constitue aussi une option favorable en cas de remboursement d’un compte courant d’associer SCI. Dans la plupart des cas, il sert à refinancer un actif immobilier par la création d’une SCI. Bien sûr, ce crédit reste une valeur sûre pour se libérer d’une indemnité d’éviction à un locataire. L’emprunteur peut ensuite espérer à vendre le  bien dans des meilleures conditions.

Dans le milieu professionnel, le crédit hypothécaire peut servir au financement d’un besoin en fond de roulement. En cas de souci de trésorerie, il garantit une liquidité immédiate pour la restructuration de dettes d’une entreprise. Cette solution peut être aussi envisagée pour le développement de son activité. Dans ce contexte, elle sera utilisée pour l’achat de fonds de commerce, locaux commerciaux ou de parts sociales. Bon nombre d’entrepreneurs choisissent aussi la voie de l’hypothèque pour assurer une restructuration réussie des dettes.

Pour finir, ce prêt peut être sollicité dans le cadre d’un financement de projets personnels. Il permet de se constituer un avoir pour financer l’achat de biens matériels : camping-car, voiture, bateau, etc. En rénovation, il constitue un véritable coup de pouce pour l’achat des matériaux pour les travaux d’embellissement. Certains se tournent vers ce prêt pour financer les études supérieures de leurs progénitures. Pour d’autres, il sert de refuge en cas de divorce car permet de se prémunir la vente d’un bien.

Les limites du prêt hypothécaire

L’inconvénient majeur avec ce type de prêt est l’impact sur le bien suite à une incapacité de remboursement. Le risque augmente surtout lorsque l’emprunteur se trompe dans ses prévisions. Déjà, le remboursement va augmenter ses dépenses fixes mensuelles. S’il ne sait pas faire ses calculs, il y aura de grande chance qu’il finira dans le surendettement avec les mensualités à supporter pour le pret hypothecaire.

Le coût élevé constitue un autre inconvénient de ce crédit immobilier. L’émolument du notaire enlevé, il faut compter encore les taxes et les autres frais annexes. A cela s’ajoute le salaire du conservateur qui va faire grimper la facture. Enfin, l’emprunteur doit encore supporter les frais liés à la mainlevée de l’hypothèque.

Au-delà de ces aspects, notez que le défaut de paiement conduit à la saisie du bien. La revente qui va suivre sera inévitablement au profit de la banque. L’emprunteur n’aura pas son mot à dire lorsque ce cas de figure se produit. Il faut donc bien peser le pour et le contre avant de se tourner vers cette solution de financement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here