Mettre son logement sous location est une source de revenus très rentable. Cependant, l’investissement locatif présente un risque très fréquent : celui du loyer impayé. Afin que le propriétaire soit à l’abri de ce problème, l’assurance loyer impayé offre une garantie pour couvrir ses pertes.

Assurance loyer impayé, c’est quoi ?

Le concept d’assurance loyer impayé est très simple. Il s’agit d’un contrat d’assurance permettant au bailleur de prévenir le risque de non-paiement du loyer. Grâce à ce type d’assurance, le propriétaire dispose d’une assistance sur le plan financier, mais également dans le domaine juridique.

Pour bénéficier de l’assurance loyer impayé, le bailleur doit souscrire une demande au service d’assurance avant d’introduire un locataire. En d’autres termes, pour profiter de l’assurance, n’attendez pas que vous soyez victimes d’un loyer impayé. Dans le cas contraire, il est nécessaire d’entamer un processus de recouvrement.

Comment acquérir un contrat d’assurance loyer impayé ?

Pour bénéficier de cette assurance, il suffit de remettre quelques documents à l’assureur. Les dossiers réclamés contiennent spécifiquement des informations concernant le propriétaire, le locataire, ainsi que l’immobilier. En général, lors de la souscription, voici la liste des documents à fournir :

  • fichiers qui témoignent l’identité de chaque locataire ;
  • pacte de bail ;
  • certificat d’assurance habitation ;
  • RIB du locataire ;
  • formulaire à remplir pendant la demande d’assurance.

Mais il est à remarquer que les pièces à apporter lors d’une souscription peuvent varier d’un assureur à un autre.

Quelles sont les obligations du locataire ?

Selon les règles du contrat, le revenu mensuel du locataire doit atteindre le triple du loyer. En vue de respecter cette condition, celui-ci doit se munir d’un CDI. Pour un locataire étudiant, une caution devra être établie avec les parents ou encore les tuteurs.

Quelles garanties l’assurance loyer impayé propose-t-elle ?

L’assurance loyer impayé propose différentes sortes de garanties. Comme son nom l’indique, ce type d’assurance se concentre spécialement sur le loyer. Toutefois, les garanties peuvent se diversifier selon les agences. Ainsi, d’autres garanties complémentaires peuvent s’offrir au bailleur, à condition que le contrat le permette. Pour jouir d’une meilleure protection contre les risques, favorisez l’agence qui avance plusieurs assistances.

Recouvrir le loyer impayé, la principale occupation de l’assurance

Si ce problème à l’égard du loyer se présente, l’établissement assureur se charge de rembourser la somme d’argent impayée par le locataire. Les dettes et les impôts sont également concernés par cette garantie. De plus, selon le type du contrat, d’autres frais tels que les prestations des huissiers peuvent également s’intégrer dans la liste de recouvrement.

Les indemnités sur l’état du logement

Lorsqu’un immobilier est employé dans l’investissement locatif, celui-ci peut subir des dommages matériels. Suivant le passage du locataire, il est possible que le bien ait besoin de rénovation. Sous la condition du contrat, l’assurance loyer impayé prend en main les frais nécessaires à la réparation de l’immobilier. Afin de recevoir cette assistance matérielle, une preuve sur l’état de la maison avant et après la location est sollicitée.

Vacance locative

Suite au départ précoce ou au décès du locataire, il est probable que votre logement reste non loué pendant une longue période. Grâce à cette offre supplémentaire, vous recevrez des indemnités durant un intervalle de temps déterminé par l’agence elle-même.

Protection juridique

Cette garantie autorise le bailleur à entreprendre des poursuites juridiques en rapport avec le loyer impayé, sans dépenser son propre argent. L’assurance s’occupera des paiements liés aux procédures, y compris la rémunération de l’avocat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here